GVQ la préparation de la machine

 

 SITUATION

 Noyade du faux poumon expiratoire lors de la mise à l'eau

 CAUSES

 Machine stockée avec les injecteurs incomplètement visés.
 Machine non préparée avant d'arriver sur le lieu de plongée.
 Préparation de la machine par fort gèle. Injecteur d'O2 semblant correctement serré.
 Collage par le gèle de l'injecteur permettant des tests de surpression et de depression corrects malgré le vissage incomplet de l'injecteur d'O2.
 A la mise à l'eau dégèle et non étanchéité de l'injecteur remplissage rapide du faux poumon avec bruit dans la boucle.
 Serrage de l'injecteur, mise en position debout et retour en position debout à bord.

 COMMENTAIRES

 Injecteurs soit complètement vissé soit complètement dévissé des faux poumons.
 Préparer la machine en ambiance hors gèle
  

 SITUATION

 Noyade du faux poumon inspiratoire

 CAUSES

 Rinçage à l'eau claire la veille de la plongée des faux poumons.
 Par crainte de la perte du joint sur la portée de l'injecteur, vissage incomplèt juste pour ne pas perdre le joint.
 Le lendemain réalisation rapide du test positif et test négatif correct.
 Rapidement après la mise à l'eau : eau de mer dans la boucle.
 Revissage de l'injecteur, retour à bord en restant droit sans autre incident.

COMMENTAIRES

 Un injecteur est soit correctement vissé, soit complètement dévissé.
 Prendre le temps de faire un test positif d'une minute minimum.

 

 SITUATION

 Intoxication au CO2

 CAUSES

 Plongée de travail pour élinguer une plate forme à 20 mètres sur un fond de 30. Choix de plongée recycleur pour améliorer la décompression de cette plongées où de nombreux yoyos étaient prévus.
 Préparation rapide de la machine, pression du temps pour se mettre à l'eau car retard sur l'horaire prévu de la plongée.
 Machine non préparée avant d'arriver sur le site de la plongée.
 Remplissage de la cartouche de chaux, montage de la machine avec oublie du joint et de l'entretoise dans le canister.
 Dès le palmage de surface, sensation de malaise et démotivation pour la réalisation des taches à faire.
 En court de plongée essoufflement au moindre effort. Déroulement de la plongée en semi fermé avec passage sur bail out lors des gros efforts.

 COMMENTAIRES

 Dans la précipitation d'une préparation hative, il est facile d'oublier de mettre en place le joint et l'entretoise si ils ne sont pas en visuel du préparateur.
 Plusieurs astuces limites le risque :
- Stocker le joint et l'entretoise avec la cartouche de chaux. De cette façon il n'est pas possible de prendre la cartouche de chaux sans voir le joint et l'entretoise.
- Stocker le joint et l'entretoise dans le canister. Il faut de cette façon prendre le joint et l'entretoise pour mettre en place la cartouche de chaux.
- Suspendre le joint et l'entretoise aux fermoire de la box il est ainsi impossible de fermer le recycleur sans voir le joint et l'entretoise si ils ont été oubliés.
 

 SITUATION

 Panne O2

 CAUSES

 Réalisation d'exercices entre 20 et 30 mètres sans controler la pression d'O2 initialement à 70 bars. Au palier alarme PpO2 basse et mano à 0
 Fin du palier en CO

 COMMENTAIRES

 Considérer les 50 bar comme une reserve comme en CO
 Partir avec une bouteille d'O2 ayant au moins trois fois la quantité d'O2 planifiée (exemple une heure : 60 minutes = 60 bars plus la reserve : 110 bar minimum.
 Avoir une redondance O2 soit a brancher directement sur l'injecteur manuel soit à brancher par swagelok sur la rampe de distribution de l'O2. La capacité raisonnable semble de 100 litres au minimum.