GVQ pour "J'ai vécu"

Le sigle GVQ nous vient de l'armée de l'air.
Dans l'optique de diminuer l'accidentologie, un général génial promet l'absence de sanctions aux pilotes qui vont partager leurs erreurs en les consignant dans une base de données.
 
Le GVQ est anonyme et profite à tous.
La vie est trop courte pour pouvoir se permettre de faire toutes les erreurs.
Pour améliorer la sécurité, il faut pouvoir profiter des erreurs des autres. Quelle que soit la technique d'enseignement, quelle que soit la virtuosité pédagogique du formateur, l'expérience est quelque chose qui s'aquiere avec le temps. Après la maitrise des proces, procédures, consignes et autres règles ou règlements, il faut pouvoir faire face à ce qui n'était pas prévu. Il faut aussi pouvoir résoudre les problèmes résultant du non respect des règles.
L'erreur peut être faite, et une fois dans cette situation il faut savoir s'en sortir.
 
Si le concepte vous plait et que vous voulez l'enrichir de vos expériences pour éviter que d'autres répètent vos erreurs, vous pouvez m'envoyer un mail.
 
Présentation :
- Présentatioin anonyme.
- Pour ne pas être trop rébarbatif, il faut faire synthétique. Notre GVQ se présente donc sous forme de tableau. La situation, les causes qui ont entrainnées la situation, les propositions de remédiations.
- Les propositions de remédiations n'engagent que moi.
- Classement par situation
Mise à l'eau
Immersion
Plongée
Paliers
Surface
Remonté à bord
Déconditionnement